Réalisations

Enseignement secondaire et Centres de Formation Professionnelle

Suivre les élèves après le Primaire est une obligation morale absolue et même se préoccuper du devenir des enfants après leur parcours scolaire doit susciter notre réflexion.

Parmi nos souhaits, l’école doit permettre de freiner l’exode rural, fléau de tous les pays en voie de développement. Mais une grande question se pose : Qu’en est-il des élèves à la fin du cycle primaire ?Les meilleurs éléments seront admis au collège (les quatre premières années du Secondaire), à condition qu’il soit géographiquement accessible, puis au lycée et pourront en principe poursuivre des études supérieures, mais ceux qui ne peuvent continuer... Ne risquent-ils pas, sachant quelque peu lire et écrire, d’être davantage attirés par la ville ou l’Occident, bercés peut-être de l’illusion qu’à la différence de leurs parents illettrés, tout leur est désormais possible...

Cette préoccupation nous a conduit à envisager d’une part la question cruciale des distances à parcourir en ce qui concerne l’accès au collège et d’autre part, la formation en centres d’apprentissage vers un métier à caractère manuel, assorti d’une formation en gestion.

Dans le cadre des collèges, forts de l’initiative de l’Etat sénégalais qui a voulu soutenir l’implantation de collèges dits de proximité, appelés communément CEM de proximité, nous avons participé au développement du CEM de Ndiol Mangane (Commune de Loul Sessene) et nous sommes en négociation dans deux autres futurs CEM dans la région de Fissel. C’est essentiellement avec notre partenaire privilégié EBS-Luxembourg que se développe ce volet important de nos actions.

Quant à la Formation Professionnelle, un premier Centre a vu le jour à Fissel, commune de +/- 30.000 habitants, Il fut inauguré en 2014 en présence d’une délégation de la Commune de Bièvre, partenaire fidèle qui nous soutient avec l’appui financier de la WBI (Wallonie-Bruxelles International). Depuis un Centre comparable a vu le jour dans la Commune de Loul Sessene , en collaboration avec la Commune de Gouvy et également l’appui financier de la WBI, ainsi qu’un troisième à Ndiaganiao, avec la Commune de Burdinne et là encore avec le soutien financier de la WBI. Diverses filières sont proposées dans ces Centres (maçonnerie, menuiserie, agronomie, électricité, mécanique, coiffure, couture, restauration, etc...), en fonction des réalités locales, mais sont aussi accessibles aux artisans locaux avec lesquels un beau partenariat s’engage le plus souvent avec la direction des Centres de formation.


 
© Ecoles de Brousse au Sénégal - réalisation : exibit.be